10 règles de la plongée en apnée

L’apnée est une expérience amusante et un excellent moyen d’explorer l’océan mais il y a des règles. Sans avoir à acheter un équipement de plongée coûteux ou même un bateau. Vous pouvez plonger en apnée à partir de la plage, d’un kayak ou même d’un paddle. 

Cependant, ce n’est pas parce qu’elle est facile d’accès que sa pratique ne comporte pas de risques… Surtout si la sécurité n’est pas une priorité absolue. C’est pourquoi ces règles sont très importantes en apnée.

1) Ne jamais plonger en apnée après une plongée en scaphandre autonome.

L’azote restant dans les tissus après une plongée sous-marine peut provoquer un accident de décompression lorsque les micro-bulles sont re comprimées et qu’elles se dilatent lors de la remontée rapide pendant la plongée en apnée qui suit. Il vous faudra attendre au moins 12 heures après une plongée bouteille avant de faire une plongée en apnée.

2) Ne forcez jamais la flexibilité de votre tympan.

Il ne faut jamais forcer une égalisation, après une égalisation ratée, abandonnez votre descente, remontez et ressayer ! Ne jamais égaliser lors de la remontée, une bonne égalisation se fera lors de la descente.

3) Ne plongez jamais seul en apnée et choisissez votre partenaire.

L’accident le plus courant et le plus redouté en plongée est le Black out ( syncope ), presque toutes les pertes de conscience peuvent être résolues sans conséquences graves si vous avez à vos côtés un partenaire de plongée capable de vous aider et de vous assister en cas de difficultés. 

4) Soyez toujours correctement lesté.

Il est dangereux d’être trop lesté. Cela peut causer des problèmes d’égalisation à la descente et à la remontée. Un sur-lestage va également entraîner un effort plus conséquent a la remontée et donc une consommation d’oxygène plus élevé.

5) Retirez le tuba de votre bouche pendant votre ascension vers la surface.

La purge du tuba par le souffle au retour a la surface peut entraîner un Black out si le plongeur a été proche de son maximum, de même que la rétention du tuba en profondeur complique l’égalisation et, lorsque les contractions du diaphragme commencent, peut entraîner l’inhalation d’eau.

6 ) Ne plongez jamais sans vous signaler.

Indispensable à la pratique de l’apnée. Les bouées sont primordiales pour la signalisation en surface. Elle doit être suffisamment grande pour qu’elle ne puisse pas être tirée sous la surface, même par deux plongeurs remontant ensemble. Son but est de soutenir la ligne de plongée (sécurité) et de donner au plongeur en surface un endroit reposant pour préparer sa plongée. Beaucoup des règles sont importantes en apnée mais celle de la communication l’est tout aussi.

A savoir que les bouées utilisées pour l’apnée sont bien différentes de celles utilisé pour la chasse par exemple, elle se présentes sous forme d’une bouée ronde avec poignée orné d’un pavillon de plongée (rouge avec diagonale blanche). 

7) Ne jamais sous-estimer une bonne hydratation.

La déshydratation augmente considérablement le risque de Black out alors pensez a vous équiper d’une gourde ( pas de bouteille plastique 😉 ) à chaque session d’apnée. Se réhydrater systématiquement dès la sortie de plongée, en buvant au minimum, par petites prises régulières, 0,3 à 0,5 litres* d’eau par heure d’immersion.

Et avant la plongée ?

Il s’agit juste de ne pas plonger en état de déshydratation même légère. Pour autant, inutile de boire 0,5 L d’eau juste avant de plonger. L’eau reste la seule boisson conseillée.

8) Les dangers des plongées à poumons vides.

La plongée à poumons vides ( Impossible de vider ses poumons complètement, Il reste toujours un volume d’air résiduel ) est une technique avancée qui doit être abordée avec une EXTRÊME prudence et sous la supervision directe d’un instructeur expérimenté dans ce domaine. Le plongeur commence la descente avec un faible taux d’O2 et peut s’évanouir sans prévenir.

9) Respectez votre environnement.

On ne le dira jamais assez mais le respect des règles environnementales est très important, en particulier pour ceux qui souhaitent faire l’expérience de la nature sous-marine. C’est une des règles en apnée qui se doit d’être primordiale. « Protéger pour pouvoir continuer d’en profiter » 😉

Des gestes simples tel qu’éviter de polluer le site, de s’équiper d’un filet afin de ramasser les déchets rencontrés lors de vos sessions ou encore de faire attention à ne pas passer trop près des coraux avec ses palmes, sont des réflexes a adopter 🙂 

10) Connaissez-vous vous-même.

Un apnéiste doit apprendre à être a l’écoute de son corps, de manière à savoir quand pousser et quand reculer. C’est un apprentissage qui vient avec la pratique. Ne cherchez pas à être dans la performance continuellement. Prenez le temps d’apprendre a vous connaître. 

C’est pourquoi la pratique du yoga est le meilleur ami de l’apnéiste. 

Pourquoi suivre ces règles en apnée ?

Ces 10 conseils seront vos compagnons vers un apprentissage en toute sécurité de cette discipline mais également vers une meilleure appréciation du monde marin.

Dans l’ensemble, l’apnée est un sport social, non seulement pour la sécurité mais aussi pour le plaisir de raconter des histoires et d’avoir de bons souvenirs !

Notez que le meilleur apnéiste n’est pas celui qui va le plus profond, mais celui qui s’amuse le plus en l’a pratiquant 🙂 

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.